Fichiers disponibles

Pas de fichier téléchargé.

constcole Discussion commencée par constcole Il y a 4 mois
Le Wharf, un témoin du Togo «allemand» au service du tourisme national

Le gouvernement togolais projette de réhabiliter plusieurs ouvrages historiques pour promouvoir le tourisme national. Au rang de ceux-là, le Wharf. Ce pont métallique construit il y a 120 ans et dont les ruines sont encore visibles sur la plage de Lomé était le symbole d’un pays ouvert au commerce international.

Le Warf (quai en anglais), servait de point d’entrée pour le commerce international du Togo au temps de la colonisation allemande (1884-1914). Il a été abandonné en 1964, année de la construction du port autonome de Lomé –le seul port en eau profonde du pays– et fait aujourd’hui partie des ouvrages historiques que le gouvernement projette de restaurer pour promouvoir le tourisme, mal en point depuis la crise sanitaire. 

                                       
La photo du wharf de Lomé au temps colonial Allemand au Togo dans les années 1901


Ce qui en reste du Wharf de Lomé aujourd'hui en 2021

«La réhabilitation ou la conservation de cet ouvrage pour en faire un lieu touristique constitue une des préoccupations du gouvernement, qui a d'ailleurs d’autres projets dans ce sens», a déclaré le ministre à Sputnik.

Pierre Kossi Lamadokou avait également annoncé, en décembre dernier, la réhabilitation d’un autre ouvrage du gouvernement colonial allemand. Le site de Kamina, situé à Atakpamé (160 km au nord de Lomé) et bâti entre 1911, sera aussi restauré. Cette ancienne base militaire allemande avait été «dynamitée par l’armée avant sa capitulation en août 1914», précise Togofirst, un média togolais en ligne.

*Un ouvrage historique*

Le Wharf, construit un peu plus tôt que Kamina, entre 1901 à 1904, est situé à Kodjoviakope, un quartier côtier et historique de la capitale, frontalier avec le Ghana. C’est le tout premier ouvrage technique de grande ampleur datant de la colonisation allemande au Togo. Pour lier sa construction à l’histoire politique germanique, les colons l’avaient même inauguré le 27 janvier 1905, jour de l’anniversaire de l’empereur allemand Guillaume II.

À cette époque, le chargement des produits importés du Togo sur les bateaux se faisait à partir de pirogues. «Et grâce au Wharf, le débarquement et l’embarquement des marchandises et des personnes étaient plus rapides et comportaient moins de risques», précise le site du Goethe Institute, l’institut de promotion de la langue et de la culture allemande au Togo.

Programme proposé

Adhérents présents en ligne

    No members to show currently
View All (0)